La scoliose

L’adolescence est une période critique de prédilection pour le développement des scolioses

Sophie Nyls - Ostéopathe

C’est donc essentiellement à cette phase de la vie qu’il est important de se préoccuper de l’évolution d’une scoliose débutante.

Certaines scolioses apparaissant à l’adolescence sont dite « idiopathiques » c’est à dire qu’elles ne pas d’origine décelée. La scoliose est une déformation de la colonne dans les 3 plans de l’espace ; si la déformation n’est constatée que dans 2 plans, il s’agit alors d’une simple attitude scoliotique.

En effet, l’appareil dentaire ayant pour but de corriger la position des dents ou de modifier le positionnement de la mâchoire, présente comme inconvénient de FIXER les os du palais supportant les dents.

Sophie Nyls - Ostéopathe

Diminuant la mobilité de ces os par l’appareil, les os sus jacents et sous jacents sont contraints de compenser cette perte de mobilité en augmentant la leur. Certains os du crâne ainsi que le rachis cervical dans un premier temps, compensent donc en augmentant leur mobilité.L’hypermobilité du rachis cervical est source de douleur.

D’autre part, les structures adjacentes peuvent être alors comprimées, entraînant d’autres symptômes tel que des maux de tête (compression des artères vertébrales) des migraines, des sinusites (compression des sinus), une diminution de l’acuité visuelle et autres troubles de la sphère ORL. (liés à des compressions neurologiques et/ ou vasculaires)

Par la suite, si l’on n’intervient pas pour rééquilibrer la posture de l’adolescent tout au long de son traitement d’orthodontie, une chaîne lésionnelle musculo squelletique s’installe alors. Toute la colonne modifie alors sa posture, afin de s’adapter et de compenser au mieux. Une scoliose, des dorsalgies et lombalgies peuvent alors apparaître.